Accueil » Actu » La nouvelle tendance du fait-maison : Invitation au Japon.

La nouvelle tendance du fait-maison : Invitation au Japon.

La nouvelle tendance du fait-maison : Invitation au Japon.

Depuis quelques années, la grande vague des émissions de cuisine du petit écran, tend à développer de nouvelles orientations culinaires.

Ces programmes sont à l’origine des nouvelles tendances du fait-maison.  Entre autres, vous trouverez notamment  la cuisine à thème.

Les amateurs, apprécieront de partir à la découverte,  des diverses cuisines du monde ; voyage qu’ils feront partager à leur convives  avec  grand plaisir.

Parmi celles-ci, la cuisine japonaise a le vent en poupe !

Très réputée, la cuisine japonaise est légère et raffinée !

Saine et diététique, son principe consiste à proposer des aliments frais et pleins de saveurs naturelles.

Elle est principalement constituée de poisson cru, de légumes à peine cuits, ce qui leur confère tout leur croquant, d’algues ainsi que de riz, aliment de base dans la tradition culinaire japonaise.

Son menu typique est composé sur ces fondamentaux :

  • Une soupe : Bouillon garni, parfumé, à base d’algues, de fromage, de champignons et de légumes…
  • Un bol de riz : Incontournable
  • Trois plats principaux :
  1.  _  Poisson cru (sashimis, makis, sushis…)
  2. Plats mijotés
  3. _  Plats grillés (brochettes  de poisson ou de viande…).

 

Pour vous assister dans cette nouvelle tâche, certains accessoires primordiaux, autres que le tablier et la toque du chef,  vous sont proposés dans le commerce, pour vous faciliter la vie dans la conception des sushis, makis et autres mets.

 

Le cuiseur à riz :

Plusieurs types de cuisson existent pour le riz.

Ceux- ci diffèrent pour peu que vous vouliez faire du riz pilaf, risotto ou à la vapeur…

Pour cela il vous faut respecter certains dosages.

Ainsi, pour la cuisson du riz asiatique, il faut compter un volume et demi d’eau pour un volume de riz.

Le cuiseur à riz permet de gérer la cuisson du début à la fin sans surveillance et sans intervention aucune, contrairement à l’utilisation d’une casserole où vous devez baisser le feu une fois que l’eau et le riz sont portés à ébullition.

Avec cet appareil, Il n’y a plus de risque de laisser brûler ou attacher le riz au fond du récipient.

L’appareil s’arrête automatiquement lorsque le riz a complètement absorbé l’eau, au bout de 15 minutes.

Il se met alors en « maintient au chaud », jusqu’à  une heure après la fin de cuisson, avant de s’arrêter complètement.

La cuisson du riz est parfaite !

Vous bénéficiez ainsi de tout le temps requis pour vaquer à d’autres occupations, toutes aussi importantes,  consistants  à découper les autres aliments !

 

Le couteau céramique :

La phase de découpe des aliments est primordiale dans la tradition de la cuisine japonaise, où l’aspect est gage de qualité !

En effet, vous trouvez différentes formes,  en dés, demi-lunes, lanières, rondelles, fines lamelles ou en filets, selon le type d’aliment.

La constitution de ces morceaux vous permet par la suite de les déguster avec des baguettes.

La lame des couteaux céramique, très légère, est fabriquée à base de zirconium, et d’oxyde d’ythrium, ce qui lui confère une dureté irréprochable, proche de celle du diamant. Elle est cuite à plus de 1500°C, ce qui lui assure une résistance à toutes usures.

Dotée d’une qualité de coupe exceptionnelle et d’un tranchant sans précédent, c’est l’ustensile idéal pour la découpe minutieuse des aliments tels que les fruits, les légumes, les poissons, ainsi que les viandes désossées. Toutefois elle requiert l’utilisation d’une planche en bois ou en plastique et en aucun cas du marbre ou une assiette.

De plus la céramique ne transmet aucune odeur aux aliments. Elément non négligeable, lorsque vous utilisez des produits crus.

Son entretien ne nécessite qu’un simple rinçage à l’eau claire et sa lame ne rouille pas et ne demande pratiquement pas d’affûtage !

Néanmoins, il faut prendre soin de ne pas opter pour des modèles trop bas de gamme, qui, n’ayant pas subit le même traitement de base,  peuvent se casser à la moindre chute ou se détériorer dans le temps. C’est à cela que l’on reconnaît un couteau céramique de qualité !

 

Le kit sushis : 

Vous trouverez aujourd’hui, des coffrets très pratiques, permettant la réalisation des makis, sushis… composés de :

  • Une natte en bambou ou silicone alimentaire pour rouler les makis.
  • Une boîte de 3 compartiments en plastique, pour donner au riz la forme des sushis.
  • Une presse à sushis, pour effectuer l’assemblage du riz et du poisson cru.
  • Des bols pour les sauces sucrée et salée.
  • Des fiches recettes pour vous guider pas à pas dans la confection de ces hors d’œuvres.

 

Tous ces ustensiles et appareils vous permettront d’étonner et de régaler vos invités !

Prenez soin d’accompagner ces savoureux plats de leurs sauces, sucrée et salée, produites à base de soja,  ainsi que de gingembre et de wasabi, la « moutarde japonaise », sans quoi cela ne serait pas tout à fait un repas typique!  Surtout, n’oubliez pas les baguettes!

Et pour ne pas faillir à la politesse légendaire des japonais, avant  de déguster ses saveurs dailleurs, réalisées « chez vous! »,  il ne vous restera plus qu’à souhaiter un bon appétit à vos convives, avec l’expression « Itadakimasu », et de terminer ce délicieux repas par « Gotchisosamma deshita », (c’était un festin!).

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *