Accueil » Actu » Sèche-linge ou lavante-séchante : Entre les 2 mon cœur « sèche » !

Sèche-linge ou lavante-séchante : Entre les 2 mon cœur « sèche » !

Sèche-linge ou lavante-séchante : Entre les 2 mon cœur « sèche » !

 

Avec la fin des beaux jours qui arrivent à grands pas, même si vous possédez un  jardin, ce qui n’est pas donné à tout le monde en région parisienne, faire sécher son linge naturellement n’est pas si évident, avec  le temps qui se gâte et des températures qui chutent!

Même si cette solution reste la plus économique, elle ne convient pas à tout le monde, le plus souvent par manque de place.

Alors pour vous faciliter le « séchage », pourquoi ne pas investir dans un sèche- linge, qui prendra soin de votre linge et le bichonnera, tout simplement?!!

Simplement, c’est vite dit ! A défaut de « jardin», encore faut-il s’y retrouver dans cette  « jungle » !

C’est qu’il existe plusieurs types de sèche-linge :

  • Le sèche-linge à évacuation
  • Le sèche-linge à condensation
  • La lavante-séchante (ou lave-linge séchant)

Alors lequel choisir ? « Entre les deux mon cœur balance », me direz- vous !

Le choix est déjà bien «délicat» pour qu’un troisième intrus ne vienne s’immiscer dans ces «affaires ».

Le « ménage à trois » n’a rien de bon ! … Alors, vous « séchez » ?

Au final, sèche- linge ou lavante- séchante ? Eh bien sachez que l’un comme l’autre comportent leurs avantages et leurs inconvénients !  Tout dépendra donc de vos propres critères et de vos impératifs. C’est ce que nous allons établir par la suite.

 

Le sèche- linge à évacuation :

Son principe est de rejeter de l’air chaud et humide formé lors du séchage, vers l’extérieur, par le biais d’une gaine d’une longueur maxi de 1,5 m.

Son utilisation nécessitera donc, soit une fenêtre à proximité, soit un trou d’aération dans le mur, toujours vers l’extérieur, et non vers une VMC, pour le passage de la gaine d’évacuation.

De plus celle-ci devra être disposée de manière à ne pas être tordue, ni à la verticale, pour optimiser le séchage ainsi que l’évacuation de l’air chaud.

Pour plus d’efficacité, la pièce dans laquelle vous disposerez votre sèche-linge devra être ventilée car votre appareil utilise l’air de la pièce pour sécher le linge.

 

Le sèche-linge à condensation :

Son principe est de refroidir et reversé de l’air chaud transformé en eau,  par le biais d’un condensateur, dans un tiroir à condensation amovible qui devra être vidé régulièrement.

Toutefois sur certains modèles plus hauts de gamme, il sera fourni un petit tuyau de vidange pour éviter de vider vous-même le tiroir à condensation.

Ce type de sèche- linge fonctionne en circuit fermé et peut par conséquent être installé dans une pièce sans ouverture. C’est la solution la plus pratique dans un appartement.

 

Que ce soit un sèche-linge à évacuation ou à condensation, ceux-ci seront posés directement au-dessus du lave- linge, s’il s’agit d’un modèle à ouverture frontale, ainsi vous obtiendrez un gain de place conséquent, par rapport à celui en ouverture par le dessus.

 

La lavante-séchante :

Son principe est de combiné deux appareils en un seul. Un pour le lavage, un pour le séchage.

Elle existe soit en ouverture frontale soit en ouverture sur le dessus.

Avantage par rapport au sèche- linge :

  • Prix de revient : moins cher que d’acheter un lave- linge et un sèche-linge séparés.
  • Gain de place vu qu’il n’y a plus qu’un seul appareil pour les deux fonctions.
  • Une seule installation de tuyau et un seul branchement électrique.
  • Simplicité d’utilisation : plus besoin d’évacuation extérieur ni de tiroir à condensation car l’air chaud est directement rejeté par le tuyau de vidange du lave- linge.
  • Moins de manipulations : pour les demi-charges il est possible d’enchaîner le lavage et le séchage simultanément sans transfère de linge dans un autre appareil.

 

Inconvénients par rapport au sèche-linge :

  • Lors d’une panne, si l’appareil par en réparation vous vous retrouvez sans lave-linge ni sèche-linge car il n’est pas possible de dissocier les deux fonctions.
  • Consommation d’eau plus importante car l’appareil utilise de l’eau en phase séchage contrairement au sèche-linge seul.
  • Ne pas utiliser d’adoucissants lors du lavage car ceux-ci risquent d’encrasser les sondes électroniques permettant de détecter le niveau de séchage souhaité.

Celles-ci sont en effet située dans le tambour et agissent comme une petite main qui vérifie et régule le niveau de séchage.

  • Si vous effectuez un lavage en pleine charge il faudra impérativement vider la moitié du linge avant d’entamer la phase séchage.

En effet, le tambour du sèche-linge ne doit-être rempli qu’à moitié qu’il s’agisse d’une lavante-séchante ou d’un sèche- linge seul, pour que le linge soit mieux séché et moins froissé et pour ne pas augmenter la consommation d’électricité et la durée du cycle de séchage.

(Sauf dans le cas d’appareil avec des grosses capacités ou vous pourrez sécher jusqu’à 7 kg).

 

Sèche-linge ou lavante-séchante ?… Eh bien comme « rumeurs » et « conseils » ne font pas « bon ménage », vous trouverez toujours des gens pour vous dire que l’un est moins performant que l’autre ! Néanmoins sachez qu’il n’y a, en réalité, aucune différence d’efficacité entre ces deux types d’appareils !  Par conséquent, à vous de choisir la solution qui vous convient le mieux  sans aprioris.

 

 

 

 


Plus de conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *